C’est l’hiver a Jaisalmer …

Publié le par rvetrv

Huit heures de route dans un bus local poussiereux et bonde, entre Bikaner, ville etape sans trop d’interet, et Jaisalmer, nous semblent presque banales … C’est le metier qui rentre ! Au fur et a mesure de notre progression, le desert se fait plus dense et les populations rurales deviennent nomades. Des huttes ponctuent un paysage aride ou l’on apercoit des charriots tires par des dromadaires. Dans le car, de jeunes garcons du pays, nous devisagent avec insistance et curiosite. Sans vergogne, ils s’installent juste devant nous, nous observant les bras croises sur la banquette. A defaut d’anglais, se sont des sourires timides qui parlent.



Peinture murale du dieu Ganesh


Sur les affichages defraichis au bord des routes, des reclames en hindi, peintes sur les murs, ventent les merites des marcels et slips kangourous de la marque evocatrice « Macho » ... tout un programme Mesdames ! Ces publicites d’un autre age tranchent avec le deversement continuel de paillettes et de reve qui a lieu sur les chaines de television et au cinema. Tres fleur bleue, les indiens s’abrevent toute la journee, et jusqu'a l'indigestion, de melos rose bonbon. Pas moins de trente millions de spectateurs frequentent les salles obscures quotidiennement, un chiffre a faire palir d’envie les productions occidentales. Bollywood regne en maitre absolu ! Le teleboutique achat fait aussi fureur, mais prend des tournures mystiques bien differentes de celles de l'occident. Imagineriez-vous Laurent Cabrol faisant l’article d’une medaille miraculeuse a l’effigie de la Sainte Vierge ou meme de Saint Antoine de Padoue, le tout a un prix exorbitant, offrant un paiement en quatre fois sans frais et proposant une livraison en deux jours chrono ! L’Inde c’est aussi cela, un melange de modernite et de croyances religieuses empreintes de superstition, le tout arrose d’une presentation kitchissime.


Arrive a Jaisalmer, nous commencons a decouvrir quelques tresors prometteurs pour la suite. La aussi, il faut prendre le temps se promener dans les ruelles de cette belle ville ou les habitants ont su garder une simplicite et un accueil chaleureux. Le soir, dans la penombre, on decouvre des interieurs de maisons anciennes dont la proprete tranche avec le desordre des rues. Au crepuscule, les habitants font aussi bruler de l’encent tout en secouant de petites clochettes aux portes des maisons et en priant Ganesh, le dieu de la chance a tete d’elephant. Cet instant nous apaise et la quietude qui se degage nous attire. Dans la vieille cite qui s’endort, nous rejoignons doucement notre hebergement, le Renuka hotel (350 Rps en double avec sdb privee). Bien qu'ancien, il offre un accueil de qualite. Nous profitons de son excellent restaurant perche sur le toit dont le service est dynamique et la cuisine succulente.



Vue du Patwan Haveli - Jaisalmer

De ses palais a ses plus modestes demeures, la Jaisalmer fortifiee regorge de details architecturaux de toutes beaute. Les facades taillees finement dans un gres tendre prenent des reflets or sous le soleil, malheureusement bien trop timide depuis notre arrivee. Nous conseillons la visite du Gadi Sagar et de ses ghats et tres tot le matin celle des magnifiques temples jaina au coeur de la vieille citadelle. Les foules y sont insupportables en journee et enlevent a la serenite des lieux. Belle batisse etablie sur plusieurs etages et enjambant gracieusement une rue, le Patwan ki Haveli illustre lui aussi les prouesses des tailleurs de pierres locaux. Son interieur aux mille couleurs et miroirs, magnifiquement restaure, retranscrit avec justesse le faste des villas d’antan. C’est ici que nous avons retrouve par surprise notre petite copine, confortablement installee et affalee au beau milieu de lourdes tentures et de moelleux coussins de soie. Rien que ca Mademoiselle ! Nous ne la reconnaissons pas, il ne s'agit plus de "Saperly Puppet" mais de "Saperly s’la pete mille et unes nuits en haveli" !



Voyez comment "Saperly s'la pete" a Jaisalmer

A l'exterieur, le temps reste mediocre. Barbara chantait "Il pleut sur Nantes", elle aurait pu egalement interpreter avec brio "C’est l’hiver a Jaisalmer". Plusieurs jours pluvieux en decembre dans le desert de Thar, cela releve de l’exceptionnel. Du coup, le camel safari commande aupres de l’hotel ressemble par moment a une visite exotique des plages normandes. Un conseil pour les novices, les debutants comme nous doivent eviter de se prendre pour Lawrence d’Arabie. Une formule d’un jour et demi a dos de chameau avec nuit en bivouac s’avere etre largement suffisante pour les dos fragiles et les posterieurs. Malgre tout, le contact avec le desert reste unique et son experience incontournable. Ce desert aux multiples facettes, situe entre Pakistan et Inde, n’est pas un desert de sable fin, un erg tel que nous avons tendance a l’imaginer, il est en fait relativement habite et une vegetation seche et assez variee tente d’y subsister.



Le desert de Thar -  Jaisalmer

Publié dans Inde

Commenter cet article

marianne 08/01/2009 12:09

Coucou les doudous,
alors, les grands aventuriers du bout du monde, on a mal au dos et au postérieur au bout d'un jour 1/2 dans le désert, ce n'est pas sérieux !!!!
Ravie de savoir que l'expérieunce vous a plu même si les conditions météos n'étaient pas au top. Avez vous vu des ci-me-tières in-diens ?
J'espère que Saperly était de la partie !
Et on ne vous a pas vu au Tj Mahal ? vous n'y êtes pas allés ?
Bref, beaucoup de questions auxquelles j'espère avoir des réponses dans votre prochain article.
Et encore bravo pour nous faire vivre vos aventures.
Gros bisous

sylvie 06/01/2009 12:36

et ben chez nous c'est tout blanc! il neige calice d'ostie comme au pays!
vous avez vendu saperly au harem du bled???? qu'est ce que c'est que cette decadence??? j'aimerai bien être à sa place sur les soieries!!!!
mille bisous aux chameaux, et à vous deux et bonne année!!!

nathalie 06/01/2009 09:53

Ravie d'avoir de vos nouvelles et j'en profite pour vous souhaiter une excellente année 2009 : qu'elle vous apporte au moins quelques agréables massages pour vous remettre des bus, trains, dos de chameaux et autres modes de transport qui nécessitent d'avoir fait du yoga toute sa vie afin d'éviter les contractures musculaires !!! Et qu'elle vous apporte surtout santé, bonheur et prospérité !!!
Bises.
Nathalie.