Tout blanc !

Publié le par rvetrv

Notre depart de Jodhpur nous mene sur des routes plus sinueuses aux abords des Monts Aravalli. Cette jolie chaine montagneuse du Rajasthan, toute en rondeur, renferme des joyaux de l'art jaina dont la piece principale est sans conteste un temple en marbre magnifiquement ouvrage, le temple Chaumukha, situe a Ranakpur. S'il ne faut visiter qu'un seul temple jaina en Inde, c'est bien celui la a ce qu'il parait. Selon notre ressenti, ce lieu ne deborde toutefois pas de spiritualite. Classes non violents, vegetaliens, jusqu'au dernier degre, et pronant la pauvrete materielle, les jainistes sont en fait de redoutables commercants.



Ranakpur - le temple Chaumukha

A l'occasion de cette visite, nous rencontrons Chantal et Denis, deux suisses de Lausanne exercant des professions similaires aux notres. Les chemins des routards se croisant et s'entrecroisant, au fur et a mesure de l'avancee de chacun, nous les retrouverons plus tard a Udaipur autour d'un bon repas, dans un restaurant ou l'on projette en boucle le James Bond tourne en ces lieux. Les retrouvailles avec Denise, notre quebecoise, au cours du tres beau spectacle de danse donne dans le Bagore ki Haveli, constitueront egalement une tres bonne surprise.

Malgre les belles rencontres qui jalonnent notre chemin, nos familles et nos proches nous manquent terriblement. A Noel, a Udaipur, les qualités de nos hotes (Palace View Guesthouse, double, 300 Rps, rdc sdb partagee), notamment la generosite de Nirmala, le chaleureux accueil de Ramesh et l'humour des deux fils complices Gulu et Abi, nous font cependant vivre un pur moment privilegie de plaisir et de partage sur la terrasse de la petite chambre d'hotes embrassant le City Palace. Ce magestueux edifice, tel un paquebot tout blanc flottant au dessus de la ville et presentant une remarquable homogeneite architecturale, brille de tous ses feux sous le soleil du jour et scintille au soir couchant sous les projecteurs. Magique !


Udaipur - Lake Palace et City Palace

Jouxtant le temple Jagdish Mandir, d'ou se degage une ferveur religieuse impressionnante, se trouve un autre edifice religieux a l'allure plus modeste, mais tout aussi interessante. Apres avoir lie conversation avec eux, les gardiens des lieux nous presentent fierement l'album photos du mariage de leur fils aine, autour d'un the et de quelques petits gateaux au cumin. En Inde, le mariage represente non seulement un passage oblige, mais il constitue la colonne vertebrale societale. Vous l'aurez devine, bien entendu, les jeunes epoux arborent tous deux des tenues pourpres, couleur symbolisant la richesse, couvertes de paillettes et de dorures. Les maries rajasthanis de notre epoque sont bel et bien les heritiers directs des fastes des maharajas.



Udaipur - la fierte du mariage en Inde

Loin de l'effervescence touristique, nous poussons la promenade jusqu'a Bada Bazar afin de decouvrir les marchands d'epices et de thes. Ici, a meme le sol, des maraichers vendent leurs productions locales. Les recoltes multicolores, toutes de saison (prenons-en de la graine !), sont presentees dans de grands paniers en osier tresses par des femmes venues des campagnes environnantes, vetues de saris chamarres et echangeant avec force. Au passage, notons que la plupart des indiens sont tres bruyants et les indiennes ne sont pas en reste. Nous mettons cela sur le compte de la promiscuite et de la continuelle necessite de se battre. Leurs nombreux actes d'impolitesse et d'impatience bien souvent nous desarment, mais comment agirions-nous dans un pays de plus d'un milliard d'habitants ou l'intimite est un luxe ?

 



Udaipur - Bada Bazar

Pour cloturer ces quatre jours, nous nous offrons une escapade feerique sur le lac Pichola. Meme si le prix de 300 roupies peut en disuader certains, nous conseillons de faire cette promenade a partir de 16h30, afin de beneficier de la douce lumiere du soir. La vue sur les palais baignes des couleurs ocres du soleil couchant et sur l'envoutant Lake Palace donne a Udaipur un cote "cite des doges" et reste un souvenir indelebile.

 


Udaipur - le City Palace vue du lac Pichola

En quittant Udaipur, notre chemin vers Chittaurgarh nous mene vers des terres plus vertes et parsemees de petits champs de Colza et de palmiers. Une correspondance pour Bundi par le train nous y attend. Nous echangeons nos impressions avec Sonia et Eddy, rencontres sur un quai de gare surprenant ou nous decouvrons une vache sacree semblant attendre imperturbablement le train, deux militaires a la demarche nonchalante, se tenant tendrement la main, et des singes chapardeurs trouvant refuge sur les wagons. Que dire aussi de notre hote de Bundi, nous accueillant en chantant "Alexandrie Alexandra" de Cloclo dans un francais plus qu'approximatif. Fou rire ! Le lendemain, les fines peintures murales des salles du Garh Palace de Bundi se revelent magnifiquement sous la lumiere de nos lampes electriques et dans un dedale d'escaliers alambiques. Un pur delice !

 

 

Bundi - un haveli converti en guesthouse

Publié dans Inde

Commenter cet article