Du Tonle Sap a Phnom Penh

Publié le par rvetrv

Battambang, fin d'apres midi, la dynamique ville de l'ouest cambodgien, au sud du Tonle Sap, ce reservoir d'eau naturel unique en Asie, est quasiment plongee dans la penombre. Les rues du centre ville sont inondees. Les orages tropicaux qui s'abattent sur le pays sont forts a cette epoque de l'annee. En milieu de journee les temperatures depassent allegrement les 35 degres celsius. Les femmes du quartier ont devance la tempete. Du haut de notre chambre d'hotel, nous les avons observees s'empressant de remballer leur linge sec. Depuis un quart d'heure les plombs ont saute. Ce soir, il n'y aura pas de jeu de football et d'adresse dans les cours du centre ville. Chacun va rester tranquillement chez soi a attendre que ca se tasse. Et dire qu'en Normandie, il fait un temps de printemps assorti d'un franc soleil !

Tonle Sap - impression bateau flottant

Hier, en quittant Angkor, nous avons traverse le Tonle Sap et ses villages flottants aux mille couleurs. La croisiere est spendide sur sa premiere moitie, cependant au fur et a mesure que l'on se rapproche de Battambang, les choses se corsent et les derniers kilometres de riviere nous amenant a la ville sont jonches de detritus. Au mois de mars, la traversee des marais et des mangroves autour du lac est rendue plus hardue. Freines par un manque significatif d'eau, les bateaux voient leur temps de traversee doubler, touchant regulierement le fond du lit des rivieres. Le Tonle Sap est en fait un immense lac a geometrie variable, autour duquel se deplacent des populations lacustres au gre des eaux et vivent des colonies d'oiseaux rares. Son niveau depend essentiellement de l'evolution du debit du Mekong, le lac jouant ainsi un role de trop plein.


        

Tonle Sap - bateau maison sur l'eau                   Tonle Sap - jeune garcon


Le courant - electrique - vient d'etre retabli. Nous allons tenter de rejoindre notre cantine. Pour la circonstance, il s'agit du restaurant White Rose. Bien qu'a l'accueil impersonnel, ce lieu incontournable du centre ville est l'un des meilleurs restaurants de Battambang. Il offre une nourriture fraiche et gouteuse, de plus vraiment pas chere. Les baboungs et bunhsongs, ainsi que les shakes de fruits, y sont divins. Allez ! Herve M enfile sa cape impermeable pour la premiere fois depuis notre depart. Slalomant entre les flaques d'eau, du bout des pieds avec nos tongs, il y a comme un air de "Chantons sous la pluie" ce soir.

         

Battambang - "Chantons sous la pluie"               Battambang - scene de vie en centre ville


Battambang - Saperly dans les noix de coco


Deux jours plus tard, nous nous retrouvons a parcourir les rues de la capitale cambodgienne sous un soleil de plomb. La ville est en chantier et certains anciens visiteurs pourraient bien ne pas la reconnaitre. On y renove avenues et batiments, et y eleve des centres commerciaux, temples de la consommation, et meme les premieres tours de verre de la cite. C'est flagrant, Phnom Penh a mis un pied dans la marche de la mondialisation et elle compte se refaire une beaute. Apres des decennies de chaos et d'incertitude, la ville semble ainsi vouloir renouer avec ses annees fastes, du temps ou elle etait surnommee la "perle de l'Extreme-Orient". Meme une association internationale pour la promotion de toilettes propres et hygieniques y oeuvre activement... et oui ca peut vous sembler incongru, mais il y a des gens qui defendent les toilettes sur cette planete de fous. Une ONG internationale de la cuvette est donc visiblement en marche, il s'agit d'une initiative sud-coreenne, mais des japonais ne doivent pas etre loin derriere ... la lunette.


Phnom Penh - le marche Psar Thmei

 
       

Phnom Penh - consommation et temple           Phnom Penh - temple de la consommation

Mea Culpa, Herve M a encore craque pour quelques petits achats. Les deballages de colis au retour en France vont prendre plus de temps que prevu. Mais la situation est tentante. Comment resister ? Situe au sud-ouest de la ville, le marche Psar Tuol Tom Pong est une veritable caverne d'Ali Baba. Le Psar Thmei n'est pas en reste et offre de surcroit une architecture Art Deco splendide de l'interieur. La capitale, nous revele quelques autres tresors. D'abord, le Palais Royal et la luxueuse Pagode d'Argent, mais surtout le magnifique Musee National construit dans les annees 1920 et qui renferme la plus belle collection d'art khmer au monde. Ce batiment permet aux visiteurs de deambuler au milieu de sculptures d'une rare finesse, autour d'un patio luxuriant dont les bassins sont napes de fleurs de lotus. Une merveille ! Que dire aussi du petit theatre d'ombre de l'Association Artistique Sovanna Phum. Il s'agit d'un lieu charmant et accueillant ou les enfants du quartier viennent imaginer et rire.


Phnom Penh - le Palais Royal


Phnom Penh - Salon de l'automobile ... (hic)

 

Phnom Penh - le Musee National


En definitive, Phnom Penh est une cite en pleine mutation qui tente de ressembler a sa grande soeur, Bangkok. Centrale, elle reste un passage oblige dans le pays. Bien que certains efforts de restauration d'anciens batiments coloniaux soient indeniables, cela n'est pas systematique et la fievre du modernisme semble faire l'economie d'un plan global d'urbanisation coherent, rendant la ville parfois un peu chaotique.

 

Phnom Penh - vestiges du temps passe

 


Phnom Penh -  sacre Alain, toujours bien place pour representer le bon gout francais !

 

Publié dans Cambodge

Commenter cet article

JEAN-BAPTISTE 04/04/2009 22:36

Bonjour les Garçons,

C'est toujours avec beaucoup de plaisir que je regarde votre site, encor une histoire très touchante à connaître et à partager.
Gos bisous à vous 2 et bon courage
Marie-Désirée

Ines Stephane Sacha et Samuel 03/04/2009 13:52

On est tous les 4 devant votre magnifique blog et assez fascines par vos photos et vos commentaires. Nous arrivons a Saigon demain et pour l' instant prenons du bon temps a Can Tho. Le Vietnam a l' air sympa et nous esperons vous y croiser un de ces jours, peut-etre qund vous reviendrez sur la cote du cote de Ho an (ou quelque chose comme ca!). On vous embrasse, regalez vous bien a Dalat