En route vers le nord

Publié le par rvetrv

Ah, les joies du train ! Cela faisait longtemps que nous ne vous avions pas vente les merites du transport ferroviaire. Il faut dire que depuis le Myanmar et notre trajet memorable entre Rangoun et Kalaw (mais si rappelez-vous !), nous n'avions pas eu la possibilite de cette alternative de transport. Ce n'est pas faute d'avoir souhaiter sauter dans un wagon au Cambodge, en vain cependant.


Ho Chi Minh Ville - le train de nuit en ga (gare)


Train Ho Chi Minh Ville / Danang - couchette tout confort


Au Vietnam, les trains qui longent la cote du sud au nord sont de bonne qualite. Offrant des couchettes, le trajet de nuit de seize heures depuis Ho Chi Minh Ville ralliant Danang est une option confortable. Par manque de temps, nous preferons ecarter la cote balneaire et la region de Dalat, qui nous a ete decrite comme surfaite, pour nous concentrer sur les villes emblematiques du centre et du nord du pays.


Au passage, sachez que Saperly est tellement tombee en amour avec son cheum le lion chinois, qu'elle en a loupe le train. Quelle gourde ! Elle a du faire tout le trajet en touk touk ... voila le resultat !


La Saperly toute frippee arrivee a Danang


Revenons a des considerations plus serieuses. Incontestablement, Hoi An a su tirer son epingle du jeu touristique. La ville a ete preservee malgre la profusion de bombes larguees sur l'ensemble du Vietnam. Hoi An compte encore aujourd'hui plus de 800 edifices exceptionnels, dont certains restent des exemples uniques pour le pays, celui-ci ayant vu une large partie de son patrimoine disparaitre dans l'enfer des conflits successifs. Certains ensembles architecturaux presents a Hoi An, donnent une vision precise d'un Vietnam ancien, disparu par ailleurs.


Malgre cela, la profusion de professionnels vous proposant de vous tailler un costume sur mesure dans la journee, frise parfois le ridicule et le comportement de certains touristes en groupe prete a rire.


Hoi An - Non, non, nous ne sommes pas a Lourdes !


A la difference de Luang Prabang au Laos, devenue malgre son attrait un joli musee bien propre a ciel ouvert, la vie locale demeure bien presente a Hoi An et les renovations vont bon train. Les deux villes sont classees a l'Unesco, ce qui oblige leurs habitants a appliquer une charte architecturale stricte.


Hoi An - quelques fleurs pour l'hotel des anciens


     

Hoi An - touks touks et cafe a l'architecture typiquement francaise


Apres une halte au musee d'histoire, nous partons a la conquete de la ville. Une porte derobee nous transporte deja dans le passe au coeur du temple Quan Cong.


Hoi An - le musee d'histoire


Hoi An - bassin fleuri


Dans le temple, de larges colonnes laquees rouge, des ideogrammes dores et d'epaisses fenetres rondes ajourees, nous rappellent la Chine. De grandes portes peintent de dragons enjambant des nuages et l'odeur omnipresente d'une multitude de tourbillons d'encens, nous transportent aussi vers l'hotel des anciens.


Hoi An - le temple de Quan Cong


    

Hoi An - le temple Quan Cong, dragon feeriques et portes en teck

 

Dans la cour ensoleillee de la maison commune de la congregation chinoise de Fujian, les branches des bonzais delicatement contraintes, creent des ombres portees sur les bas-reliefs de l'edifice. Le faitage est souligne de dragons tels des chats agiles sautillant de toit en toit ... et les bambous, frissonnant, se jouent de la legere brise cotiere, se detachant ainsi sur fond de ciel bleu ... oh la la, on s'emballe ... ben oui, qu'est ce que vous voulez, Hoi An, ca nous rend l'ame poetique !


Hoi An - la maison commune de la congregation chinoise de Fujian


Hoi An - faitage typique

Le musee de la ceranique dont le contenu n'a que tres peu d'interet, nous fait decouvrir un autre aspect de l'habitat vietnamien. Il s'agit d'une maison ancienne en teck, comprenant un patio interieur surplombe d'une coursive et permettant a la fraicheur de circuler. La lumiere y est douce et on imagine une vie paisible.


        
Hoi An - les mille et une couleurs des temples


Au bord de la riviere Thu Bon, les voies portent et les rires petillent. C'est le marche central, le coeur de la cite, que nous parcourons avec grand interet avant notre participation a un spectacle de musique et de danse traditionnel a l'atelier d'artisanat. Un diner au bord de l'eau, face aux lumieres multicolores des lampions de la ville, cloture cette merveilleuse journee. Nous rentrons combles en franchissant le fameux pont japonais en direction de notre hotel.

Hoi An - le marche central

 


Hoi An - lampions multicolores


Nous quittons la simplicite de Hoi An pour le faste tout imperial de Hue. Malgre une bruine incessante, la visite des lieux nous fera monter les larmes aux yeux. Malheureusement, la cite n'a pas ete epargnee pendant la guerre et les stigmates des bombardements nous ramenent a une triste realite. Toutefois, un effort toujours constant de restauration redonne peu a peu l'aspect initial a l'ensemble.

 

Hue - les cires multicolores

 

Hue - l'enceinte imperiale, la porte Ngo Mon


Face a la tour du drapeau, nous penetrons par la porte Ngo Mon servant d'acces principal a l'enceinte. Paree de battants jaunes, cette porte etait jadis exclusivement reservee a l'usage de l'empereur. Devant nous, une longue allee centrale aboutie au palais Thai Hoa, edifice construit en 1803 et soutenu par 80 colonnes laquees rouge.

 

Hue - l'enceinte imperiale, portes du palais Thai Hoa

 

Superbement restaure, le temple To Mieu, dedie aux empereurs Nguyen, occupe l'angle sud de l'enceinte imperiale. Ses jardins sont delicats et les lignes pures. Nous nous promenons a notre rythme, portes par la musique des gouttes d'eau tombant sur les paves.

 

Hue - l'enceinte imperiale, detail


L'allee ouest du site imperial nous offre une de nos plus belles surprises, la residence Dien Tho. Elle abritait autrefois les appartements et la salle d'audience des reines meres de la dynastie.

 

Hue - l'enceinte imperiale, la residence Dien Tho


Nous decidons par la suite de faire escale a Ninh Binh, region appellee ''Baie d'Along terrestre'' pour ses pics karstiques perdus au milieu de rizieres verdoyantes. Grande est notre surprise, lorsqu'au sommet de la colline surplombant les temples Dinh Tien Hoang et Dai Hanh sur le site historique de Hoa Lu, nous avons du mal a reconnaitre les lieux en les comparant avec la photo figurant sur notre guide touristique. Comment a-t-on pu ainsi denaturer les lieux en si peu de temps ? Nous avons beau retourner le guide dans tous les sens, nous ne pouvons que constater les degats.

 

Non loin de Ninh Binh - une quatre voies en construction


A Hoa Lu, les temples datant du 10eme siecle se trouvent desormais au pied d'un parking mal entretenu.
Ce qui faisait la beaute de rizieres vert emeraude, entourees de magnifiques pics karstiques, eux-memes soulignes par une riviere serpentant dans la campagne, est devenu un lieu eventre par une route asphaltee ou les pics, quand ils n'ont pas ete dynamites, servent de perchoirs a d'immenses antennes blanc et rouge. La riviere a ete ainsi detournee afin de gagner du terrain constructible et semble-t-il ... attirer de nouveaux touristes !


Preuve par l'image

 

     

Vue sur Hoa Lu precedemment                     Vue sur Hoa Lu aujourd'hui


Seul notre balade a velo nous conduisant jusqu'aux temples nous permet de traverser quelques villages encore preserves. Mais la ville n'est jamais loin. Aux abords de Ninh Binh, rares sont desormais les vues intactes, sans tour metallique, cable electrique ou batiment en construction dans la perspective.

 

Petit village pres de Ninh Binh - la cueillette des herbes aromatiques

 

Petit village pres de Ninh Binh - la ville n'est jamais loin ...


Nous ne voulons pas jouer les rabat-joies, mais sur le long terme, c'est bien l'economie generee par le tourisme qui risque de patir de ces mefaits. Bientot, la ville de Ninh Binh qui est passee en dix ans d'une bourgade de province a une ville bruyante de grande ampleur, devrait devenir une etape boudee par les touristes. Esperons que cet exemple restera isole dans ce beau pays.

 

Publié dans Vietnam

Commenter cet article

Andrée 14/04/2009 19:52

je tourne les talons qq jours et hop vous voilà déjà au Nord............;
J'ai re-vécu un moment de bonheur avec vous à Hoï An et je constate que Ninh Binh déjà fort critiquée par certains touristes en 2003 n'a pas redressé la barre.

Mouty 12/04/2009 19:31

Allez les ptits Loups... c'est super ! Les photos magnifiques et parlantes ... Je vous suis pas à pas enchantée par toute vos découvertes... Bonne continuation et fête de Pâques. Gros bisous MF M