Premiers ideogrammes

Publié le par rvetrv

Aujourd'hui, nous quittons le Vietnam pour entrer en Chine, pays seculaire et insaisissable pour de nombreux voyageurs. En face du pont qui enjambe la riviere entre les deux pays, nous apercevons deja des ideogrammes qui d'Hekou a Tokyo vont nous accompagner jusqu'au terme de notre voyage. C'est la premiere fois depuis le debut de notre periple, que nous subissons une fouille, certes sommaire, de nos bagages au passage en douane cote chinois.

 

Hekou est une petite ville frontaliere moderne et sans charme qui des la premiere approche nous fait toucher du doigt l'effervescence d'une Chine besogneuse avide de mieux-etre. Ici, on ne parle quasiment pas l’anglais. Notre guide de conversation s’avere donc extremement utile, en complement de notre petite calculette. Nous dejeunons sur le bord de l’eau en face du Vietnam, la musique y est indienne et le personnel jeune et chinois.


Hekou - prermier contact avec la Chine

C'est decide, nous passerons la nuit a Hekou pour recuperer le manque de sommeil accumule depuis Ho Chi Minh Ville. Au restaurant, des pizzas commandees sur photo et
 sensees etre a la tomate s’averent etre aux fruits. Imaginez des salades de fruits ‘’Saint Mamet’’ recouvertes de fromage fondu, quelque peu ecoeurantes de prime abord, mais nous sommes trop affames pour rechigner sur la marchandise.



Hekou - bus open tour

Le lendemain, onze heures de trajet sont necessaires pour atteindre Kunming, la capitale de la province du Yunnan. En definitive, il n’est plus possible d’emprunter le train depuis Hekou, celui-ci est desormais reserve au transport de fret entre Chine et Vietnam. C'est donc en bus open tour a "etageres" que nous effectuons le trajet, tant pis pour la migraine, mais tant mieux pour les jambes de Herve M. Du haut de nos couchettes, nous decouvrons un sud Yunnan montagneux et genereux en couleurs. Le bus traverse a toute allure des vallees et des cols nous faisant passer de bananiers en coniferes et de rizieres vertes en massifs rocheux ocres.


Sud Yunnan - culture en terrasses


Sud Yunnan - rizieres

A mi parcours, nous perdons une partie des bagages dans un virage, mais heureusement sans dommage. Deja nous atteignons une grande plaine industrielle tranchant avec la nature. Elle nous fait toucher du doigt une Chine plus industrielle. Du haut de nos couchettes, nous sommes en effet incommodes par un air pollue et sature en emissions chimiques, auxquelles s'ajoute la fumee de cigarettes de nos voisins. Eh oui, les chinois fument beaucoup, y compris dans les bus. Ici, nous sommes a des annees lumiere de la Loi Evin et fort heureusement le dieu Walmart est sur le point d'arriver et attendu comme le messie ! 


Sud Yunnan - "Wal-Mart is coming" ... et sa cohorte de dechets 


Sud Yunnan - complexe industriel

Au soir, nous entrons dans une megalopole toute eclairee de neons, dont l'aeroport et les larges avenues soulignent l'importance. Kumning abrite pres de quatre millions d’habitants. Par contre, l’air y semble etre peu pollue, les gens paisibles et les avenues larges et propres. Contrairement a l'Inde, la surpopulation ne se fait pas autant ressentir. En dehors des heures de pointe, les aggressions sonores sont largement limitees, car ici les transports en commun sont performants, la voiture individuelle encore minoritaire et des mobilettes etrangement silencieuses. En grande majorite electriques, elles glissent silencieusement dans des rues arborees.

 

Kunming - centre ville


Kunming - centre ville

Nous nous installons au Cloudland Youth Hostel, une auberge de jeunesse alliant ambiance bab aimant son confort. Les lieux offrent une grande proprete, un restaurant delicieux et un personnel a l'ecoute, parlant parfaitement anglais, le tout pour un prix tres economique (dortoir confortable, 30 Yuans par personne).

 

Kunming - auberge de jeunesse Cloudland

Malgre ce que les guides touristiques peuvent en dire, il ne faut pas hesiter a parcourir le centre de Kunming. Moderne et aeree, la ville recelle de nombreux centres commerciaux, des boutiques de standing et quelques parcs interessants. Nous nous baladons dans le quartier proche du Greenlake Park ou nous decouvrons une societe d’adultes. Ici, les babins sont minoritaires, ce qui tranche litteralement avec les pays que nous avons recemment visites, notamment le Laos et le Cambodge. Les espaces de jeux pour les petits semblent meme se reduirent a de simple petites portion de verdure.


Kunming - estampe chinoise naturelle


Kunming - musicien de rue

Dans le parc, les allees presentent ainsi de nombreux groupes de musiciens accompagnes de chanteurs interpretant des chants traditionnels. Sur les trottoirs des rues pietonnes, les parties de majong vont bon train. Des personnes, principalement agees, brassent pendant des heures les larges dominos allant meme jusqu’a jouer de l’argent.

Publié dans Chine

Commenter cet article

Guitounet 04/05/2009 20:45

Mes pôvres enfants ! Vivement que vous arriviez à Shanghaï ; il me semble qu'il y a là-bas une bonne culinaire.

En tout cas, continuez à bien profiter de votre voyage : vos rêves deviennent chaque jour un peu plus les nôtres !...

À ciao sur les ondes,

Guy

Véro 04/05/2009 18:39

Je crois qu'il faut définitivement arrêter les pizzas en Asie !!!!! A moins que vous y ayez pris goût !!

Bizzzzzzzzzzzzzz énormes et à bientôt maintenant !

Véro !

Andrée 03/05/2009 20:54

""première fouille, certes sommaire"" écrivez-vous
Vous me ramenez à mon entrée en Chine côté Nord.
Scan des bagages au moyen d'un appareil installé dans un véhicule léger, le top du top en rase-campagne enfin disons rase-montagne.
vous devez déjà être en vue du Japon et Paris s'approche.oh la la
A très bientôt
Andrée